Qu'est-ce que l'écologie sociale ?


Qu'est-ce que l'écologie sociale ?

Dans les années 60, Murray Bookchin (un militant et essayiste américain, pionnier de l'écologie politique américain et père fondateur de l'écologie sociale) a anticipé des problèmes environnementaux et de santé très concrets. Intégrant la dimension sociale et politique à la question écologique, il a été le premier à juger l'écologie comme levier d'opposition au capitalisme. En effet, il a défini l'écologie sociale telle une théorie philosophique, sociale et politique sur l'écologie. Cette théorie montre que les problèmes sociaux sont à l'origine des problèmes écologiques d'aujourd'hui.

Les principes fondamentaux

Face à cela, cet écologiste libertaire a cherché à les régler à travers le modèle d'une société adaptée aussi bien au développement humain qu'à la biosphère. Ce n'est qu'en 2006, à la mort de l'anarchiste, que la première société basée sur un confédéralisme démocratique a été mise en place par l'assemblée du PKK (Partie des travailleurs du Kurdistan), se référant à la pensée de l'inspirateur de l'écologie sociale.

D'après l'écologiste, celle-ci peut être considérée comme un mouvement d'écologie radicale. Le but étant de redéfinir le lien entre l'être humain et la nature. En effet, il défend que les problèmes écologiques, notamment de nature biologique, découlent des problèmes sociaux. Ainsi, toute crise écologique qui se manifeste actuellement a pour cause le dysfonctionnement de la relation humains/nature.

Tous les écologistes ont partagé le même avis. Bookchin a ensuite démontré que cette exploitation de la nature découle plutôt de la domination de l'homme par l'homme : domination de l'homme sur la femme, du riche sur le pauvre, du vieux sur le jeune et de celui qui dispose de plus de connaissance sur celui qui n'a rien acquis. Il est donc primordial de trouver des solutions à ces problèmes sociaux afin de pouvoir mettre en place une société en relation organique et non destructrice avec la nature.

D'autres visions de l'écologie sociale

L'écologie sociale peut également être définie comme une société capitaliste, compétitive, centralisée et hiérarchisée.  Pour Mohamed Ayachi Ajroudi, l'écologie sociale est devenu une devise lors de ces conférences. Pour y remédier, il faut penser à l'instauration d'une société coopérative et décentralisée, sous forme de confédération de communes où chaque citoyen :

  • devrait être responsable et décide de ce qui concerne sa vie de tous les jours, car il se trouve à la base du système écologique. En d'autres termes, il se doit de prendre une part active dans la gestion de la société.
  • devrait également devenir maître de la technique qu'il utilise pour ne pas porter atteinte à l'environnement. Le principe est donc de faire en sorte que la science retrouve son sens moral et qu'elle se développe pour l'humain et non l'asservir. Pour cela, les machines autant que les outils modernes doivent devenir multifonctionnels, durables et écologiques, tout en démontrant une facilité d'utilisation et d'entretien.
  • devrait se libérer du travail pénible, réduire son temps de travail et se concentrer sur l'aspect créatif et positif de ses tâches en développant les machines. Ce gain de temps pourrait ainsi lui permettre de participer activement à la vie politique de son quartier et de profiter au maximum de la vie sociale.